DE L'USAGE DU SÉCATEUR

Mardi 2 mars, les élèves de CAPA jardinier-paysagiste se sont rendus à Pouilley-Français vers Saint Vit.

Ils ont effectué une taille de formation d’arbustes (prunelliers) à l’aide de sécateurs et sécateurs de force dans l’objectif de sélectionner les branches de gros et petits diamètres pouvant par la suite, gêner le passage des véhicules sur le chemin. C’est une autre méthode d’entretien d’une haie permettant d’éviter le passage au taille haie chaque année.

L’autre partie de la journée a été consacrée à la plantation de la haie dans la continuité des prunelliers.

Les objectifs recherchés par la haie sont écologiques (=favoriser la biodiversité) et paysager (= « camoufler » les bâtiments de stockage à proximité).

Les photos illustrent 3 étapes de la plantation :

– piquetage effectué par Océan 3EN (en découverte du CAPA pour son orientation) et Loris 3EA (en stage) permettant de matérialiser l’emplacement des arbres et arbustes.

– façonnage des trous.

– protection des plants après plantation.

Précédent
Suivant
Précédent
Suivant

À L'USAGE DES ALPAGAS

Jeudi 4 mars, c’est à Vuillafans, dans la vallée de la Loue, que nous retrouvions nos apprentis jardiniers.

Ils y retrouvaient une classe de 1ére bac pro Gestion des Milieux Naturels et Forestiers du lycée François Xavier de Besançon.

 Ces derniers, en exercice d’expression orale pour leur bac pro, ont expliqué aux élèves de CAPA leur activité de réouverture du milieu et les techniques de suppression de la végétation (ronces et pruneliers) par débroussaillage avec une lame trois dents.

 Ils ont également observé le travail d’autres élèves à l’abattage d’arbustes avec techniques de tronçonnage. Le bois coupé a été façonné en morceaux de d’1,50m et rapportés aux Fontenelles en vue de les transformer en poteaux fleuris.

 L’après-midi a été consacrée à de la taille de formation et de la taille fruitière. En effet, l’espace était auparavant un verger pâturé, délaissé, où la végétation a repris ses droits. Les élèves s’activent donc à réouvrir le milieu sur lequel viendront pâturer des lamas et des alpagas.